Hommage

Publié le par Yann Le Texier

Hommage

Hommage aux trop nombreux morts et blessés à Paris, mais aussi dans le monde, quand l'intolérance prend le pas sur le respect de toutes les différences...

LAS CASAS. - Non ! Je vous ai dit non ! Ils sont sensibles comme nous, ils connaissent l’amour et la crainte, les sentiments les plus subtils, mais pour les voir, pour bien les voir, nous devons les regarder avec d’autres yeux que nos yeux ordinaires. Sinon, nous ne les verrons jamais comme ils sont. Regardez-les comme un miroir où vous cherchez votre propre visage. Un visage oublié, lointain.

SÉPULVÉDA. - Ce miroir, vous, vous pouvez vous y reconnaître ?

LAS CASAS. - À tout moment. Comme si une main me le tendait d’un autre monde, d’un autre temps.

Commenter cet article