AP Oral de français du 11 janvier 2016

Publié le par Yann Le Texier

Suite à l'entraînement à l'oral de français durant l'AP des 1ères S ce lundi 11 janvier, voici quelques remarques rédigées au cours de votre préparation à l'aide de mes observations de vos brouillons. Je précise que ce ne sont que quelques remarques faites au cours des 30 minutes de préparation et que ce document ne remplace pas l'autre, que vous pouvez lire sur ce blog, concernant la méthode de l'épreuve orale.

Rappel de la question : En quoi ce début de pièce est-il une scène d'exposition ?

Défauts observés lors de la préparation :

  • Tout est rédigé : cela ne sert à rien et est une perte de temps. Il faut le faire peut-être pour le début si vous pensez que cela peut vous permettre de gérer votre stress, pas après. Écrivez sous forme de : Groupes nominaux, avec des tirets, des flèches, des couleurs, des renvois aux N° de lignes.
  • Introduction : ne pas tout écrire : si le début d’introduction est prêt à l’avance (fiche faite en cours d'année), vous savez quoi dire.
  • Plan inadapté à la question (Ex.1 : intitulé de partie sur une scène digne du théâtre de l’absurde, sur une scène absurde = hors sujet. Ex. 2 une coexistence du tragique et du comique = hors-sujet).
  • Gestion du temps : au bout de 15 ou 20 mn, peu de choses écrites sur le brouillon
  • Le plan n’est pas visible dans les notes : difficile de s’y retrouver pendant l’oral

Conseils :

  • Mettre les parties sur des feuilles différentes numérotées clairement
  • Numéroter le plan en grand et en couleurs. Titres de parties et sous-parties détachés du reste et en couleurs ou plus gros.
  • Conclusion : ouverture la plus facile = comparaison avec un autre texte de la séquence.

Les points forts de la présentation orale proposée :

  • Bonnes introduction et conclusion.
  • Lecture assez expressive du texte. Il faut lire les didascalies (ce qui a été fait).
  • Plan toujours clair (annonce de partie, transition entre les deux parties).
  • Toutes les remarques ont été soutenues par des citations.
  • Le plan était adapté à la question et aucune remarque n’était hors-sujet.
  • Le temps a été respecté (un peu plus de 9 mn).
  • L’expression orale était respectueuse de la grammaire.

Les points un peu plus faibles de la présentation orale proposée :

  • Pas de définition du terme technique propre au genre théâtral présent dans le sujet et autour duquel tournait le sujet (« scène d’exposition »). Le plan, bien choisi, se justifiait donc implicitement mais pas ouvertement. Même chose pour les remarques au cours de l’étude : il faut de temps à autre les rattacher à la question posée.
  • Si les citations étaient exploitées, elles ne l’ont pas toujours assez été du point de vue stylistique. Il faut, même si certains textes s’y prêtent moins, comme celui-ci, s’efforcer de faire des remarques stylistiques, exploitées du point de vue du sens du texte bien sûr.

Publié dans Epreuve orale

Commenter cet article