Que retenir du groupement de textes : le poète et les choses

Publié le par Yann Le Texier

Que retenir du groupement de textes : le poète et les choses

Fonctions de l’objet en poésie

  • Représenter l’être humain :
  • Apollinaire : la contrainte sociale (le bourgeois, l’apparence extérieure), le temps qui pèse sur tout être humain (notion métaphysique)
  • Vian : matérialisme des années 1960 (naissance de la société de consommation, l’amour s’achète-t-il ?)
  • Transformer les objets du quotidien, les faire redécouvrir, montrer que tout peut être poétique :
  • Apollinaire : autre vision de l’objet car représenté par des mots (calligramme)
  • Tardieu : des outils « vieux comme le monde » mais qui ici prennent une autre dimension car montrés (« devant vous »), mis en valeur pour ce qu’ils sont (souvent on regarde le travail obtenu avec les outils, pas les outils eux-mêmes) ; renouvellement du regard aussi par le rapprochement des outils d’artisan et des mots, du langage
  • Réda : par la lumière et par le langage poétique, la bicyclette vue par hasard au cours d’une promenade devient vivante, merveilleuse, magique, comme Pégase
  • Être une source d’inspiration nouvelle avec laquelle on peut s’amuser :
  • Apollinaire : jeu sur le fait que les mots deviennent contours d’un dessin
  • Vian : jeu de liste, d’énumération d’objets (dont certains inventés), de sonorités
  • Être une manière de réfléchir au langage poétique, à la production de poèmes :
  • Apollinaire : les mots prennent une puissance particulière puisque, au-delà des caractéristiques habituelles du langage poétique (rythme, sonorités, images inhabituelles, …), ils dessinent ce qu’ils désignent
  • Tardieu : les outils du poète sont les mots, qu’il assemble, ce que son poème évoque (mise en abyme) ; les mots ne sont pas détachés du réel, ils « savent toujours peser sur les choses sur les volontés » = ils rendent compte du réel, mais aussi le révèlent, et peuvent même le transformer
  • Réda : le pouvoir des mots transforme une simple bicyclette, un simple moment banal du quotidien en un objet et en un moment extraordinaires. La lumière qui transforme la bicyclette ressemble à la poésie qui peut métamorphoser le banal
  • Vian : la poésie peut mettre en avant les transformations d’une société, en dénoncer les travers

Commenter cet article